Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 18:47

 

 

 

 

 

A Pommeuse, une seule liste aux élections municipales est offerte au choix des habitants.

Le programme de cette liste relève du service minimum au temps de l’ORTF.

Que lit-on ?

  • Refaire un Plan Local d’Urbanisme. Après deux annulations successives grâce au brillantissime Pépone, cela s’avère plus que nécessaire. Quelles sont les orientations de cette liste pour le PLU : maintenir l’aspect rural ou accentuer l’aspect urbain ? Augmenter la population par la création de nouveaux lotissements ? Quelle part pour le logement social ? Quel devenir des terres agricoles sur le plateau de Saint Blandin où le SCOT prévoit de le couvrir de boites à chaussure plus la déviation sud de Coulommiers? Quel devenir pour le secteur de l’ancienne usine de Péchiney ? A quoi vont servir tous les terrains acquis par la commune autour de la mairie ? Ne pas aborder les sujets qui fâchent, c’est le programme de cette liste.

  • Créer un troisième parking à la gare. Nous pouvons constater que cette équipe a des actions chez le député-maire garagiste de Coulommiers et que la préservation de la couche d’ozone ne fait pas partie de son discours écologique. Pourquoi ne pas envisager une action commune avec l’intercommunalité pour créer un service de minibus desservant Pommeuse et Faremoutiers pour rabattre les usagers de la ligne à la gare ? Trop simple et pas suffisamment porteur !

  • Développer le territoire économique : Un bon slogan mais aucune proposition concrète ne l’accompagne. Il faut dire que le futur maire a voté le SCOT qui prévoit effectivement sur les territoires de Pommeuse et Mouroux une zone d’activité démesurée. Si sur Mouroux, il sera plus compliqué d’empêcher la dénaturation du plateau de Saint Blandin. Il convient de rappeler à cette future équipe comme au député-maire garagiste de Coulommiers et à la poupée barbie de conseillère générale que le PLU de Pommeuse a été annulé avant que la création de cette ZAE intervienne sur cette commune, que le nouveau SDRIF ne prévoit pas de zone d’activité sur ce plateau et que par conséquent, même si le SCOT l’envisage pour Pommeuse, la création de cette ZAE sur le territoire de Pommeuse est illégale. Les associations de défense de l’environnement veilleront à faire respecter le SDRIF sur Pommeuse.

  • Achever le parcours santé : Pépone a déjà bien commencé et il a même trouvé des financements avec le camping du Chêne Gris qui a royalement octroyé un don de 30 000 euros. On rêve ! Comme si un groupe aussi important que Vacances Soleil versait des dons sans contrepartie. Au dernier conseil municipal, le futur maire n’a rien trouvé à y redire. Bizarre, n’est-ce pas ? Le camping ne doit-il pas s’étendre pour porter son effectif à 700 emplacements ? L’annulation du PLU a coupé son élan d’autant que contrairement à ce que raconte Pépone, le tribunal administratif de Paris comme la Cour d’Appel de Paris a confirmé que le zonage du camping ne respectait pas la zone naturelle et sa densité posait problème.

  • Participer ou relancer le concours des villages fleuris ou illuminés : certes, il vaut mieux une commune bien fleurie et agréable que l’amoncellement des poubelles, moloks et déchets aux quatre coins de la commune. Tout de même, c’est bien cours comme programme environnemental. Quant aux concours des villages illuminés, c’est poussé des administrés à engager des dépenses inconsidérées en guirlandes et autres luminaires !

Les vrais sujets, on les ignore :

  • Que va faire la commune de Pommeuse pour la déviation de Coulommiers ? Le futur maire l’a voté. Sa justification était de se faire bien voir du député maire garagiste de Coulommiers et de la poupée barbie conseillère générale qui tiennent les maires du canton en distribuant les subventions. On ne se fâche pas avec son banquier et tant pis pour le cadre de vie et la préservation des terres agricoles !

  • Quel rôle pour l’intercommunalité : toutes les grandes décisions financières, économiques et environnementales sont du ressort de l’intercommunalité. Rien n’est indiqué : y aura-t-il un Plan Local d’Urbanisme intercommunal ? Un Plan Local de l’Habitat intercommunal ? Quel schéma pour les transports collectifs ? et la fusion avec l’intercommunalité de la Brie des Templiers qui va revenir à la surface avant la fin de cette année, on parie ?

  • La création du futur parc naturel régional : aux oubliettes et un vœu creux du nouveau SDRIF. Il faut dire que la poupée barbie de conseillère générale avait annoncé la couleur, il y a quelques années : le bassin de Coulommiers n’est pas une réserve d’indiens …

Pommeusiens, on vous souhaite bien du courage avec cette nouvelle équipe qui fonctionne déjà en service minimum avant même d’avoir été élu !

 

 

Aubetin Environnement

Partager cet article

Repost 0
Published by aubetin environnement
commenter cet article

commentaires

Delas 12/12/2014 14:08

Bonjour,

Je vous félicite d'abord pour votre site, même si je me suis pour l'instant contenté de le survoler.

J'ai appris, en me rendant aujourd'hui sur le site de Reporterre (reporterre.net), que le groupe Pierre & Vacances projetait de créer un nouveau Center Parcs en Seine-et-Marne, projet qui aurait beaucoup plus de chances de voir le jour que celui de Roybon, notamment après le soutien affirmé de Valls et des partis dominants (UMP, PS).

Je constate que vous vous êtes également intéressé(e)/(s) -- je ne sais pas si vous êtes une femme ou un homme, seul(e) ou plusieurs -- au sujet. Savez-vous s'il existe localement une opposition à ce nouveau bétonnage de la nature ? Je m'associerais volontiers à d'éventuelles actions.

Je reste dans l'attente de vos nouvelles.

Bon courage,

Manuel

hebrard 20/03/2014 06:21

bonjour

le problème n'est plus le maire actuel qui reste en poste jusqu'à la désignation du nouveau maire. Son bilan est loin d'être positif ( place de Tresmes massacrée, urbanisation en déptit du bon
sens...) et son sens de la concertation n'est pas un modèle du genre.
Le problème est l'absence de vision de la nouvelle équipe. A la lecture du programme si on peut dire programme, c'est qu'ils ont fait acte d'allégeance auprès du député maire de Coulommiers et de
la conseillère générale. Le vote de la déviation sud en est le triste exemple et tant pis si les hameaux du Charnois, le Roty, Montrenard etc sont sacrifiés.
Il n'y a aucune proposition originale, aucune vision prospective.
Autrement dit, Alonso/Ducellier, c'est blanc bonnet/bonnet blanc.
Bref, les six prochaines années à Pommeuse, cela ne va pas changer et on va continuer à massacrer ce secteur de la Brie.

Pompom

bruno 18/03/2014 20:07

Pauvre Pépone.
Il a même pleuré dans le Pays Briard