Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 19:23

Big Bang de Noël chez nos édiles locaux, la déviation de Coulommiers censée résoudre toutes les difficultés économiques et financières, apporter le bonheur et la joie de vivre chez tous les habitants du canton  grâce aux bons offices de Monseigneur le député maire de Coulommiers et patron d’une grande entreprise de vente de voitures (il ne doit pas connaître la crise ce monsieur) et de la conseillère générale éternelle seconde jeunesse, aux oubliettes pour cause de restriction budgétaire et d’absence de financement du Conseil Général.

Et nos deux élus, appuyés par le très éclairé de l’intérieur Président du Scot mais aussi président de l’intercommunalité de la Brie des Templiers et maire de Boissy le Châtel ( bonjour les cumuls !) et par le  béni « oui-oui » maire de Saint mais aussi président de l’intercommunalité des Trois Rivières ( re cumul !), de se fendre d’un article dans le Pays Briard pour crier au scandale politique de la part du Conseil Général. On veut tuer le développement économique de Coulommiers !

Le Schéma de Cohérence Territorial ( SCOT de Coulommiers) en cours d’élaboration prend du plomb dans l’aile car bâti sur les bienfaits de cette déviation routière. On urbanise à tout va Mouroux, Pommeuse et Coulommiers avec des zones d’activités économiques qui ne seront qu’un transfert des entreprises locales. On commence à anticiper sur le développement de l’aérodrome en prévoyant dans le PLU de Mouroux une extension de cette ZAE.

Avec un bel enthousiasme, nos élus locaux ont débattu sur le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) qui met en avant cette fameuse déviation, soi-disant source de développement économique et de richesse mais aussi censée assurer la protection de l’environnement… Une déviation qui coupe de magnifiques vallées qui protège l’environnement !! C’est nouveau !!

Les solutions alternatives comme le développement des transports en commun ou le doublement de la voie de chemin fer, que nenni ! Trop couteux, trop long ! Cela risque de faire du tort au développement automobile et à la bonne santé des garagistes locaux !

Et puis à Coulommiers, n’a-t-on pas préféré traiter avec des promoteurs bien introduits pour construire en bordure de la voie de chemin de fer désaffectée pour rendre inéluctable la dénaturation du plateau de Saint Blandin et la création de déviation routière.

La dénaturation du paysage et de la vallée du Grand Morin, la réduction des surfaces agricoles, la protection du cadre de vie des habitants, menus dégâts collatéraux selon nos élus.

La déviation routière, c’est l’intérêt général.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Allons-nous avoir enfin une concertation avec la population et les associations de défense de l’environnement sur ce projet de SCOT ?

Le débat sur le PADD sera-t-il remis en cause et d’autres orientations négociées ?

Ou comme d’habitude, serons-nous mis devant le fait accompli lors de l’enquête publique ?

Souhaitons, que cette déviation routière ne soit pas le maître mot « circulez braves électeurs, y a rien à voir » et laissez nous entre gens bien informés massacrer votre cadre de vie et défendre l’intérêt général tel que nous le concevons entre élus de bonne compagnie  et bien cumulards!

 

Aubetin Environnement

Partager cet article

Repost 0
Published by aubetin environnement
commenter cet article

commentaires

tourneux 21/01/2012 21:05

chers concitoyens,

à force d'inconstance, de manque de conviction, d'incompétences, notre pays sombre peu à peu. Les élus actuels n'ont pas compris le degré d'urgence environnementale, ainsi que la nécessité de
l'éco-conception du développement économique locale ou nationale.
Nous sommes maintenant un certain nombre à nous positionner pour un engagement local et national, notamment chez les souverainistes. En effet, ce qui est décrit dans l'article du blog, me fait
penser parallèlement à cet entêtement à conserver l'€ et l'Europe à vocation fédérale.
Le monde évolue trop vite pour de nombreux élus locaux et nationaux qui sont restés au 19ème siècle ou au 20ème.
Beaucoup ne voient pas le changement de modèle économique qui s'opère, et sont sourds aux sirènes du développement durable (seule issue pour une relance économique basée sur la connaissance,
l'innovation et l'investissement).
beaucoup d'élus locaux d'opposition se battent pour le moment contre des moulins à vent, tâchant de limiter des dégâts pour éviter à leurs concitoyens le cumul des dettes pour des projets
inefficients. Ainsi pour le moment, ils nous faut garder patience, ne pas hésiter à se mettre en association, et saisir la justice.
en 2012 et 2014, mobilisons nous.

Manu 05/01/2012 20:49

Il est beau notre maire. Il n'a pas de problème en fin de mois.

Loulou de Coulommiers 29/12/2011 19:06

C'est sur, avec tous ces "cumuls" ils ne doivent pas connaitre la crise ces messieurs.
Ils devraient avoir honte, quand il y a des personnes qui n'ont pas assez d'argent pour finir le mois.